News

Retrouvez sur cette page les articles du blog concernant la saison en cours (2018-2019), les autres sont classés dans les archives.

Raiddogs 1ère édition

Un week end magique.

Tout a démarré par un trajet fini sous la neige le vendredi soir. Une mise en place du campement laborieuse et un changement de bouteille de gaz dehors à 3h30 sous les encouragements de bibiche. Le samedi matin, au réveil, après une nuit difficile, le paysage ensoleillé que je découvre est magnifique. La neige est tombée dans la nuit et les dameuses sont à l’œuvre. Tous les mushers se réveillent et les chiens sont mis à la stake-out. L’atmosphère est prenante. Le matériel pour la Raiddogs commence à arriver et la mise en place se fait petit à petit. Une fois l’arche de départ montée, je sens la pression arriver. Le briefing de pré-course clarifie les choses. On est venu sans objectif de résultat mais on n’a pas envie d’être ridicule. Alors que bibiche prend son rôle de juge de course, l’attente commence pour moi. Je vais voir les chiens, les sors puis les rentre au camion, leur faisant sûrement ressentir la pression que je me mets. Ça y est, bibiche peut se libérer, le traineau est déjà monté, on équipe les chiens. En quelques minutes, je suis sur la ligne de départ, décompte fini, je demande aux chiens de partir. Ils s’élancent rapidement sous les encouragements des spectateurs. La sensation est agréable mais je suis déterminé et concentré. Ne pas faire d’erreur et que tout se passe bien pour les chiens. Quelques mètres après le départ, une première chicane est présente et un panneau nous gêne en plein milieu, nous le percutons. Lucky s’emmêle, Loka n’écoute pas vraiment, mais nous continuons. On se reprend mais on a perdu du temps, nous sommes dépassés dans la première partie du parcours. Loka n’en fait qu’à sa tête sur les directions m’obligeant à m’arrêter. Dans les montées je les aide en poussant le traineau et j’ai l’objectif de faire une bonne course, je ne lâche rien. Dans la deuxième partie, nous trouvons de grosses montées et je pousse fort le traineau pour les aider. Le physique de l’homme est mis à l’épreuve autant que celui des chiens. C’est agréable de savoir que c’est l’équipe au complet qui est face au parcours. En revanche, pas de miracle, Après avoir dû poser l’encre une fois pour démêler Lucky, je dois la poser une deuxième fois pour ramener l’attelage sur la piste alors que Loka voulait nous embarquer sur la route départementale lors d’une traversée de route. Pourtant la fin de parcours, passant au centre de la station est agréable, mais nous rejoignons l’arrivée sans grande conviction. Finalement l’objectif de résultat s’effondre assez vite. Loka ayant ressenti la pression que je me suis infligé, me voilà bien embêté et déçu. Nous apprenons tout de même que nous sommes troisièmes dans notre catégorie à une minute du second et avec une minute d’avance environ. Finalement, on ne perd pas espoir.

Après une soirée au bivouac et une nuit meilleure que la précédente, le dimanche débute et nous sommes rapidement mis dans le bain avec l’installation du matériel de course. La raiddogs en tant que participant et bénévole ce n’est pas de tout repos. Le départ pour la seconde manche arrive rapidement et l’objectif est de rester sur le podium. Secrètement, j’espère gravir une place. Je repars toujours aussi déterminé et j’ai envie d’en découdre. Les objectifs de seulement bien faire ont laissé place à l’esprit de compétition. L’attelage démarre rapidement, la neige est meilleure. La première chicane passe mieux et la première grande courbe est prise à fond en glisse. Je sens l’attelage beaucoup mieux et on aperçoit rapidement la numéro 2. Je cours dans chaque montée et pousse le traineau pour garder un rythme soutenu. Nous sommes rapidement en train de dépasser la numéro 2 qui était partie une minute avant nous. Nous sommes à la lutte avec cette dernière sur deux kilomètres puis nous creusons l’écart. Nous continuons et les directions sont bonnes. Me voilà rassuré et rapidement dans la seconde partie du parcours où je retrouve les importantes montées. Je cours et pousse au maximum. Nous doublons des équipages d’autres catégories et nous voilà dans le centre de la station pour finir le parcours en pilotant le traineau correctement. Les chiens passent la ligne d’arrivée et j’ai le sentiment du travail bien accompli. Je n’ai plus qu’à féliciter les chiens et attendre le chronométrage. 

Le résultat tombe, nous sommes seconds. Pour une première course nous faisons un podium. Je me suis rapidement pris au jeu et à la compétition. Après 13 ans dans le milieu cynophile des forces de l’ordre, j’ai découvert une autre discipline. Un sport canin où l’homme et les chiens font aussi partie d’une équipe et s’entre-aident. Comme dans ma spécialité professionnelle, on sent une fusion avec l’animal, avec son équipage. Peu importe ce que l’on fait, mais lorsque c’est avec des animaux, nous sommes vite rappelés à l’ordre sur le fait qu’ils ont aussi leurs émotions, leurs humeurs, leur caractère. Cela nous rappelle également que nous devons faire preuve d’humilité et les respecter. 

J’emmène Nestea avec moi sur le podium mais je suis fier de mon équipage au complet. Fier d’avoir vu tout ce qu’ils ont pu donner pendant la course. Même en ayant beaucoup donné physiquement, ils ont fait le principal. Le chien n’est pas le meilleur ami de l’homme pour rien. Ils nous donneront toujours plus que ce que nous leur offrons.

Devoir cynophile numéro 3 de Joseph Ortega : « Si tu es fâché contre moi, oublie vite et ne m’enferme pas pour me punir. Tu as ton travail, tes amis, tes plaisirs, moi je n’ai que toi. »

Fred


Séance osthéopathie

Aujourd'hui, c'était séance ostéo pour tous les loups.

Geyna et Easy ont eu le privilège de l'âge d'avoir leur séance au chaud, sur le canapé.

 

Un grand merci à Fanny Combaz pour sa douceur. Tous ont adoré la séance, même les plus timides se sont laissé faire sans souci.

Au bilan, des petits loups bien en forme et très sages, on est fiers 🤩

 

Ce sont donc des chiens "tout neufs" qui participeront la semaine prochaine à leur première course de la saison et avec papa, la RAIDDOGS

On profite de la neige

On profite du début de la saison neige. Papa est déjà un pro du traineau, maman lui fait déjà faire des cascades 😅

Les rennes du père noël

Quand Fred s'amuse à déguiser les loups en rennes du père noël, ça donne une séance photo bien rigolote :)

Nouveau membre

Nouvelle saison, nouvel objectif....et nouveau musher.

La journée du chien d'utilité organisée par Raiddogs aura tissé des liens bien plus forts que prévu  😉

La team accueille donc désormais Fred qui mènera un attelage de 4 chiens lors de la Raiddogs (et d'autres courses).

Du coup, pas de mid pour la NaTeam cette année mais un nouveau défi, et de taille, on va devoir gagner en vitesse !

 

Frédéric est policier et travaille avec des chiens d'intervention depuis une douzaine d'années.

Il est moniteur dans sa spécialité. Il vit avec 2 de ses anciens chiens de travail en retraite (Calou et Tyson). Il a également un chien opérationnel dont nous tairons le nom.

Quand on voit les photos, inutile de préciser que les loups ont déjà adopté Fred, eux aussi 😍

T'es pas cap !

Hier, je me rendue rendue comme chaque année à la T'es pas cap à Lans-en-Vercors.

Cette course est surtout un duo-patrouille (un coureur court l'ensemble du parcours et récupère le 2nd pour la 2ème boucle), mais on peut aussi la faire en solo et c'est ce que j'ai fait cette année.

Sur place, j'ai retrouvé Manon et Jean (qui, eux, formaient un duo).

Suite à la belle course de dimanche dernier à Corrençon, j'ai pris un peu confiance et suis partie plus vite que d'habitude.

J'ai eu chaud (courir le soir, après la chaleur de la journée, c'est plus difficile que le matin), et le parcours, tout en relance, ne laissait que peu de répit, mais j'ai une nouvelle fois été bien dans mes jambes et dans ma tête. J'ai terminé les 2 boucles en 1h23 alors que je visais 1h30, autant dire que je suis ravie!

Le parcours sur Relive

Trail de la Fleur du Roy

Aujourd’hui, je me suis rendue seule au trail de la Fleur du Roy. Eh oui, il faut bien aussi courir sans chien, même si c'est moins fun.

Mais la fleur du Roy, c'est à Corrençon, "chez moi" ;) En plus le temps était au grand soleil, avec de la fraicheur car tout en forêt et le paysage magnifique!

Je suis bien contente de ma course, j'étais bien dans mes jambes et dans ma tête, j'ai fait les 14 km 500m D+ en 1h36.

Au partir du 7ème km, j'ai rattrapé une femme avec qui j'ai fini la course, on s'est motivées mutuellement, c'était top de courir dans ces conditions, merci Christine!

Classement : général 90e/161, femmes 18e/56   femmes senior : 8e/31

Le parcours sur Relive

C'est parti pour la saison 2019-2020

C'est une nouvelle saison qui commence.

Elle sera, encore un peu plus que l'an passé, centrée sur nous.

Je vais donc continuer au sein de Raiddogs et du CRAC mais en levant le pied, afin de pouvoir consacrer plus de temps aux loups.

 

Footing avec Galine et Pieve, canicross avec Meewok, kart et traineau avec les nordiques, encore plein de beaux moments ensemble se profilent :)